Témoignage : Amandine

«C’est un grand cadeau de pouvoir admirer Dieu en quelqu’un»

Enseignante dans le primaire, Amandine fait partie d’Anuncio, mouvement missionnaire d’évangélisation. «J’ai toujours été catholique, dit-elle, mais il y a eu un vrai retournement dans ma foi durant l’année de ma confirmation quand j’avais 16 ans.»

«Durant l’année de ma confir- mation, j’ai réellement res- senti que Dieu m’aimait, qu’il était présent dans ma vie, qu’il agis- sait pour moi. Depuis, j’ai toujours eu envie d’approfondir ma foi, de me donner aux autres et aussi de permettre à chacun de rencontrer le Christ, le plus beau des trésors. Ma première mission d’évangéli- sation a eu lieu à la plage dans le sud de la France. J’avoue que j’étais plutôt tentée par le côté plage/soleil que le côté évan- gélisation. Je n’avais pas conscience de l’enjeu et de l’importance d’annoncer le Christ à tous. Mais, dans les rues et sur les plages, j’ai rencontré beaucoup de jeunes perdus, en soif de quelque chose. Ces jeunes nous écoutaient, étaient intéres- sés, ils ne nous rejetaient pas et certains nous demandaient de prier pour eux. Il y avait une vraie demande, un réel appel. J’ai alors pris conscience de l’urgence d’annoncer l’Amour de Dieu.

Unis par le Christ

J’ai donc continué à vivre cela avec le mouvement Anuncio. J’ai eu beaucoup de chance, car j’ai toujours été très bien ac- cueillie dans les divers projets que j’ai pu mener, parfois plus locaux et parfois plus éloignés. J’ai pu organiser une mission d’évangélisation à Ibiza, mais aussi piloter un festival franco-espagnol dans toute l’Espagne. C’était merveilleux de voir que même si nous sommes de cultures, de lan- gues différentes, nous étions unis par le Christ !

De Malo à Lille

Plus localement, différentes missions ont été organisées à Lille. Par exemple, pour la Toussaint, nous sommes allés dans les cimetières proposer des fleurs et des prières, c’était une bonne occasion de discuter de notre foi. Nous avons fait plu- sieurs missions à la cathédrale. A Malo- les-Bains, nous accompagnons un festival d’évangélisation paroissial qui a lieu pendant une semaine l’été.

Il y a des moments dans la vie où l’on peut désespérer ou douter. Parler de ma foi et réaffirmer que je crois en cet amour infini m’a permis de nombreuses fois de prendre conscience de cette chance, de ce cadeau que j’ai reçu. Et puis, il y a les liens très forts que nous créons durant une mission. Lorsque nous allons dans la rue, nous ne partons jamais seul mais à deux. Partir en mission avec un binôme est un moment précieux : il arrive souvent que lors de nos rencontres, nous évoquions des sujets in- times, personnels. Nous découvrons alors notre binôme et pouvons contempler les merveilles que Dieu peut faire en notre frère. C’est un grand cadeau de pouvoir admirer Dieu en quelqu’un.

L’année dernière, le père Éric Mahieu nous a proposé de participer à la venue des reliques des saints Louis et Zélie Martin et de sainte Thérèse. Depuis, nous avons tissé un lien particulier avec la paroisse Notre-Dame de Pentecôte. Cette année nous organisons, une mission par mois sur la paroisse afin que grandisse un élan mis- sionnaire parmi les paroissiens.»

Propos recueilli par Maïta