07
JUIL
2014

Homélie 14ème dimanche ordinaire, Année A

Za 9, 9-10 ; Ps 144 ; Rm 8, 9.11-13 ; Mt 11, 25-30

A la veille des vacances, que souhaiter de meilleur que de se reposer, d’être légers ?

Ici, il ne s’agit pas d’un souhait mais la Parole de dieu de ce dimanche nous affirme : « Vous trouverez le repos ».

Même si nous ne sommes pas en vacances, les tensions de la vie quotidienne, les soucis familiaux, la santé, le poids de l’économie ou de la politique, le poids de l’âge, l’inquiétude pour l’avenir ou la recherche lancinante d’un emploi nous fatiguent.

« Vous trouverez le repos nous dit Jésus lui qui a tout traversé.

Les tracasseries religieuses avec les chefs des prêtres, les scribes et les pharisiens et même sa famille parfois peu amène.

Les tracasseries politiques aussi avec Hérode, Pilate, les zélotes. Son groupe d’amis ne lui a pas fait de cadeaux, eux qui cherchaient à tirer un profit personnel de son compagnonnage et qui au moment où il aurait eu le plus besoin d’eux avaient fui.

Il a eu le cœur lourd devant Lazare, devant Jérusalem, devant l’incrédulité ou la lourdeur de ses disciples et auditeurs pour croire ou évangéliser.

Les malades, il en côtoyait du matin au soir, on les Lui amenait même par le toit.

Et enfin, cette condamnation si injuste lui qui était innocent.

Et le voilà qui remet son esprit entre les mains du Père : qui repose son esprit en Dieu. Car Jésus vivait de l’Esprit et non de la chair.

Et comme le Père lui a tout révélé, il peut vivre dans le repos total en Celui que l’on aime. Il vit de ce qu’Il a reçu en fait.

Oui jésus est homme du repos : souvenons-nous lorsqu’il dormait au fond de la barque alors que ses disciples étaient plus agités que la mer ; et quand il partait se reposer dans la montagne pour prier et relancer la mission. Jésus était serein devant 5000 personnes alors que les disciples se stressaient de n’avoir que cinq pains et deux poissons à partager avec ces étrangers.il savait bien ce qu’Il ferait.

Quant à la Samaritaine, ne lui propose-t-il pas de venir se reposer en plein midi au bord du puits : « tu n’auras plus à puiser cette eau, je te la donnerai ».

Pour trouver le repos, jésus nous invite à venir à lui non pas à une idée, à une méthode, ni à un commandement ou à une attitude morale non mais à entrer en relation avec Lui, à communier à lui. D’ailleurs Il ne dira rien d’autre à Thomas inquiet de son départ : « sois en paix, en repos, viens à moi, je suis le chemin, la vérité, la vie ».

Le repos pour Jésus ce n’est pas l’oubli, l’illusion ni une cure. Ce n’est pas non plus ôter le fardeau maïs le porter en sa présence, comme le joug qui relie les deux animaux de labours.

Etre en sa Présence, demeurer avec Lui procure le repos.

Là où Jésus est présent, l’amour est présent plus fort que les haines qui fatiguent notre humanité.

Là où il est, la vie et l’espérance sont plus fortes que la mort qui use les vivants.

Là où est jésus, La parole, la lumière et la vérité se révèlent et entrainent, ainsi l’aveugle voit, bondit de joie comme reposé à jamais de ses craintes.

Là où est Jésus, est la conversion « viens, suis moi ».

Le repos de jésus c’est finalement l’œuvre de Dieu qui a tout fait pour le repos de la création, le dernier jour , il se reposa et dans l’apocalypse, Jérusalem ne connaitra plus l’alternance des nuits et des jours, le repos sera plénier , il n’y aura que la lumière, la paix et la gloire de Dieu.

Les mariés à Cana ont trouvé le repos, il y aura le vin de l’amour jusqu’à la fin.

Zachée n’aura plus besoin de grimper dans l’arbre, Jésus viendra demeurer chez lui.

La femme adultère pourra vivre dans le repos de la chair et dans le salut : « je ne te condamne pas, va et ne pèche plus ».

Le malades seront guéris et trouveront eux aussi le repos dans le salut.

Les riches pourront s reposer, laisse tes richesses, partage et viens suis moi…

La Samaritaine pourra se reposer dans l’amour qui ne trahit pas et ne faillit pas.

Les pauvres et les rejetés seront de sa famille et gouteront le repos dans le Royaume, heureux…

Si toutes ces rencontres ont conduit au repos, pourquoi ne le serait-il pas pour nous? Pourquoi pas moi ?

Toi viens à moi, comme un enfant dans la confiance et tu trouveras le repos.

Entends-tu, le veux-tu ?

Viens, à moi, je porte le joug pour nous.

Et comme un tout petit, dis à ceux qui portent le poids du fardeau: “venez à Lui, avec nous, et reposons nous sur les près d’herbe fraiche”.

Commenter

*

captcha *